La peinture est introspection. Interrogation sur la diversité du moi.
Recherche, sous l’apparence, de la profondeur de soi, de l’autre, de la nature, d’un arbre, d’une pierre.

Dans le dessin, le trait permet une autre recherche. Il trace un sillon sur la page, un cheminement dans le chaos des informations.

Les encres laissent la place à l’aléatoire et à la magie des coulures alors que les eaux fortes pérennisent la trace sur le métal.